La maille à son apogée
 
Les tuques

On le sait, plus c’est simple, plus c’est compliqué. La fameuse tuque, ce tout simple bonnet, pour faire le meilleur effet, doit être considérée dans ses proportions au millimètre près. Pas trop large, pas trop longue, mais juste assez pour être bien retournée. Il faut surtout calibrer à la perfection sa capacité d’expansion dans une matière qui se tient, mais qui est une caresse sur le front. Il la faut aussi d’une teinte qui s’allie à la perfection à la carnation. Chez ça va de soi, on a la prétention d’avoir accompli cela.

Présenter par: 2 3 4
Retour
Matière
Retour
Couleur
Retour
Prix
Retour
Taille